Billet hebdomadaire

 

NOS DEUILS : OLIVIER B.-F. (1961-2016)


Tous nos lecteurs ne le connaissaient pas, mais notre rentrée est endeuillée par la perte de notre précieux collaborateur Olivier B.-F. Le sort semble s’acharner. Après avoir perdu à la suite d’un cancer du pancréas métastasé au cerveau notre fidèle et dévouée secrétaire Brigitte Chaudru de Raynal le 20 octobre 2014, après avoir déploré la perte le 14 février 2015 d’un pilier historique de RIVAROL, Marie-Gabrielle Decossas, qui s’était occupée pendant près de trente ans de l’administration du journal, elle aussi victime d’un cancer du pancréas, voici que le Crabe emporte un autre pilier de l’administration. Olivier s’est éteint le 17 août des suites d’un cancer du pancréas alors qu’il venait d’avoir 55 ans. Depuis plusieurs années, Olivier accomplissait avec discrétion, dévouement et une grande compétence toute une série de tâches indispensables à la pérennité du journal : la gestion des abonnements tant en version papier que numérique qu’il avait professionnalisée, la comptabilité, les contacts avec les banques et les fournisseurs, les factures, etc. Gravement malade depuis plus d’un an, il a continué pourtant jusqu’au bout sans jamais se plaindre à assumer ses fonctions. La disparition brutale d’Olivier est un nouveau coup dur, une perte inestimable pour notre petite équipe tant il était humainement attachant et professionnellement efficace.

Notre directeur Jérôme Bourbon et notre secrétaire Anne Seta se sont rendus le 23 août à ses obsèques religieuses à Boulogne-Billancourt et à son inhumation au cimetière de Passy où ils ont présenté au nom du journal et en leurs noms propres leurs condoléances à la famille d’Olivier, lequel laisse une veuve et trois garçons d’une vingtaine d’années.

Du fait de la disparition d’Olivier B-F, le temps que nous trouvions une solution de substitution, le travail de l’administration pourrait être temporairement perturbé, essentiellement en ce qui concerne les relances et l’envoi des lettres T pour les réabonnements qui pourraient connaître un certain retard. C’est pourquoi nous invitons toutes les personnes qui se souviennent que leur abonnement à RIVAROL expire dans les jours ou les semaines qui viennent à nous envoyer dès maintenant leur réabonnement, soit par chèque à l’ordre des Editions des Tuileries, soit par Paypal sur <www.boutique-rivarol.com>. Les tarifs des abonnements en fonction de leur durée sont indiqués dans l’ours en page 9. Nous présentons toutes nos excuses aux lecteurs pour la gêne occasionnée.


L’équipe de RIVAROL.